COQUELICOT

© CLG
© CLG

© CLG

Léger comme le vent, éphémère vermillon sauvage, relégué au bord des routes et des fossés, il s'affiche parfois dans les champs comme autant de promesse d'une culture sans pesticide, preuve que la nature est belle lorsqu 'elle est libre !

Vaillante sentinelle qui ondule accrochée à nos pensées estivales.

Alchimie de la simplicité, cette petite fleur sanguinolente est une invitation à la contemplation .

Témoin d'un été qui balbutie, symbole de liberté écarlate sous le soleil qui brunit les champs de blé et qui donne à nos campagnes un petit air rebelle...pétales rouge sang qui batifolent dans les herbes folles. Les fleurs s'accrochent au souffle du vent, berçant le chant des grillons...linceul accueillant pour un dormeur du val indécis...

Liberté de pousser là où nous stérilisons nos désirs de consommation.

Le coquelicot peuple les friches, suffisamment indiscipliné pour reconquérir des territoires urbains désertés...petite tige gracile qui plie sous le vent mais résiste aux assauts des terrassiers du paysage. Insoumis à notre main de cueilleur , il est presque impossible de ramener avec soi ce flamboyant rouge sans, aussitôt, le voir se flétrir. Il finit éventré et abandonné au bord d'un chemin, par cette main qui pensait pouvoir capturer un peu de sa couleur.

Immortel dans les ritournelles, mystique opiacé fréquenté par les poètes.

Sur les champs de bataille du côté de Verdun, la légende veut que des millions de coquelicots aient repoussé sur la terre mise à nue, comme autant de plaies béantes sur un massacre qui fertilisa nos idéaux de liberté.

Comme si le sang de nos étés était immortel...allégorie d'une liberté à sauvegarder...comme autant de tâches de mémoire qu'il nous faut conserver avant qu'elles ne s'évanouissent , dans le crépuscule embaumé...

CLG

 

 

COQUELICOT
COQUELICOT
COQUELICOT
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog