Vent des Globes...

Photos: CLG
Photos: CLG
Photos: CLG
Photos: CLG
Photos: CLG
Photos: CLG

Photos: CLG

Quand ils reviendront, les États Unis auront un nouveau président, ou mieux , une présidente...

 

Quand ils reviendront, la droite et le centre auront un candidat. Nous saurons si le locataire actuel de l’Élysée décide ou non de demander le renouvellement de son bail...

 

Quand ils reviendront, nous aurons changé d'année, 2017 sera agrafée à nos utopies d'un monde meilleur, à nos espérances bardées d' illusions de bonheur diffusé à grande échelle...nos rêves assassinés seront toujours aussi sanglants de chagrin impossible à tarir , orphelins à jamais, de Charlie et de tous les autres. 

 

Quand ils reviendront, pas grand chose n'aura changé ici...

 

Mais quand ils reviendront, eux, seront différents !

 

Ils seront allés au bout de leur aventure, ils auront bouclé leur tour du monde à la voile...Ils auront affronté des tempêtes indomptables, bravé les quarantièmes rugissants, seuls au milieu de l'océan , en proie à quelques avaries et réparations de fortune...

 

Symbolisant le combat d'un homme contre la nature, la course en solitaire est une véritable odyssée de nos temps modernes  . Mythologie maritime écrite par ces hommes de l'extrême qui vont parcourir les derniers espaces de liberté...

 

Si nos politiques ne nous font plus rêver, ces héros de la mer transfigurent notre admiration pour le large et l'inconnu, la solitude de ces hommes au milieu de flots déchaînés force notre respect...ces marins, aux qualités morales et physiques, restent humbles face aux éléments indomptables et transpirent encore d'humanité qui parfois nous abandonne.

 

Un coup de cœur sur les pontons du Port Olona...

 

La rencontre fortuite avec le charismatique néo-zélandais Conrad Colman et son bateau 100% à énergie naturelle...en plus de l'intérêt écologique de la démarche, les sourires échangés un soir d'octobre feront, que ce bateau-là, en plus de tous les autres, captera toute mon attention maritime.

 

Suspendre le temps du discours pour laisser vibrer les rafales de vent dans les voiles et les vagues sur la coque et laisser place à la poésie de l'image …

 

L'admiration est une grande émotion !

 

CLG

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog