Jean Ziegler : l'insurrection des consciences

Jean Ziegler : l'insurrection des consciences

Interview réalisée en octobre 2002

Dans Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent, Jean Ziegler explore l'histoire de la mondialisation en s'attaquant aux seigneurs du Capital financier mondialisé, ceux par qui la misère s'accroit, comme l'arrogance des puissants.

Pourquoi Les nouveaux maîtres du monde ?

J’ai été nommé rapporteur spécial des Nations unis de droit à l’alimentation par Koffi Annan il y a un an. Il faut savoir qu'aujourd'hui un enfant meurt de faim toutes les sept secondes dans le monde. Cent mille personnes meurent de faim tous les jours, près de huit cent vingt millions de personnes sont en permanence chroniquement sous alimentés. Il y a un génocide quotidien et silencieux qui a lieu sur cette planète qui, par ailleurs déborde de richesse. Derrière chaque victime il y a un assassin alors le livre essaie de démasquer les prédateurs et dire comment l'on peut organiser la résistance.

Mondialisation

C’est un immense mensonge car elle fractionne le monde. Les peuples du Tiers-monde sont exclus du monde riche. La mondialisation prétend être heureuse alors qu’il y a la richesse pour les uns et la misère pour le plus grand nombre. Elle avoue apporter la paix alors qu’il y a 43 guerres de basse intensité qui ont lieu dans le monde. La mondialisation dit faire disparaître les dictateurs et promouvoir la démocratie, ce qui est faux. Une des plus grandes puissances commerciales du monde est la Chine et son effroyable dictature avec onze millions de prisonniers politiques. La mondialisation est pour moi une tyrannie.

Marché

Si le marché devient un Dieu, un absolu, il est meurtrier. S’il est un des rouages de la chaîne économique c’est très bien.

Tiers Monde

Sur les 6,2 milliards d’habitants que nous sommes sur terre 4,8 milliards habitent un des 122 pays de l’hémisphère sud et la plupart d’entre eux ne vivent pas comme des hommes. Le paradoxe est que le Tiers monde regorge des plus grandes civilisations, les plus grandes cultures du monde qui sont encore intactes, je pense aux Baoulés, aux Mossis, aux Peuls et Wolof en Afrique. La poésie, le rapport humain, la littérature orale sont encore très vivants dans le Tiers Monde. La richesse de l'histoire appartient aux plus dépouillés.

Capital

Quand le capital devient fou comme aujourd’hui à la bourse, c’est une force criminelle. Ce sont des producteurs de richesses qui exploitent le travail des gens. Le problème est de maîtriser ces sauvages qui régissent le capital à travers des spéculations à tout bout de champs.

ONG

Les Organisations Non gouvernementales sont très importantes, beaucoup d’entre elles sont des éléments essentiels de la nouvelle société civile planétaire, elles suppléent à la déliquescence des États. Il y a beaucoup de fausses ONG qui ont été créées de toute pièce par les sociétés multinationales et qui font plus de mal que de bien.

ONU

C’est l’unique espoir face à l’empire américain.

Amérique

Le peuple américain est merveilleux, je passe beaucoup de temps aux États-Unis par rapport à mes fonctions. Aujourd’hui il y a un Pinochet à la Maison Blanche qui a déclaré des guerres perpétuelles contre des ennemis qu’il s’invente lui-même et qui est un danger pour le monde entier.

Europe

Faiblesse, lâcheté, indolence, incapable de mener une politique étrangère en Palestine, en Tchétchènie et ailleurs ou d’assumer des valeurs. L’Europe est une immense bureaucratie soumise aux multinationales et sans ambitions culturelles.

Politique

Le terme est très beau. En grecque police, politelia est ce qui concerne la communauté, c’est donc archi noble comme pensée. Il est donc essentiel de l'exercer avec respect et dignité.

Alimentation

C’est le droit élémentaire de tout être humain dans ce monde qui déborde de richesses. Les études de la FAO nous font savoir que l’agriculture dans le stade actuel de son développement pourrait nourrir sans problème douze milliards d’êtres humains. Nous ne sommes que la moitié et 1/6 ème de l’humanité est détruit par la sous-alimentation.

Pensez-vous que la politique est mieux placée pour canaliser les nouveaux maîtres du monde ?

C’est uniquement la société civile planétaire qui est capable d’organiser la résistance puisque l’État National meurt. Il faut que naissent des nouveaux mouvements au quatre coins du monde pour organiser de nouvelles révolutions. Aujourd’hui, la réponse au capitalisme de la jungle est la restauration de la République de l’État national, mais cela est trop tard maintenant car l’ennemi est installé. Cette tyrannie peut-être saper uniquement par l’insurrection des consciences.

Recueillis par N.Adja Kaymon (oct 2002)

Les Nouveaux maîtres du monde. Et ceux qui leur résistent  Ed Fayard

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog