Lorette Nobécourt : Substance d'Humanité

Photo : André Nicotra

Photo : André Nicotra

Substance

C'est l'essence de la vie, essentiel dans la construction et le développement de la personnalité humaine.

Homme

Je ne comprends pas très bien les relations hommes - femmes telles qu'on les définit aujourd'hui. Il n'y a pas de guerre à avoir, ils vont ensemble comme la terre et l'air, le soleil et la lune, l'eau et le feu. Il y a une de l'un dans l'autre, ce qui donne un mariage à quatre merveilleux.

Bonté

La bonté est très rare et pourtant c'est un mot galvaudé. Je pense qu'elle est liée à la tendresse, un détachement de soi-même, et quelque chose qui est consacré à l'autre. C'est quelque chose qui me bouleverse totalement, la bonté est de l'ordre de quelque chose qui accueille la vie. C'est hors de jugement.

Humanité

C'est un mot qui m'évoque les humains, une espèce, l'inhumanité dans le sens où l'on dit parfois qu'un acte est inhumain pour parler de l'horreur, la barbarie. Il y a aussi une autre forme d'inhumanité qui est beaucoup plus rare, le côté extraordinaire, cela a rapport avec le côté incroyable de l'homme qui fait que plein de choses peuvent converger.

Angoisse

Je l'ai connue, c'est monstrueux. L'angoisse est un état énergique qui ne rencontre rien, c'est une grande force devant un mur, donc elle ne peut se transcender.
L'angoisse est un gouffre dans l'écart entre la conscience et l'absence de jugement et que l'on porte néanmoins, tout en l'ignorant.

Espérance

Ne plus rien espérer, c'est ne plus rien attendre. Je suis très contradictoire par rapport à ce mot. Espérer, c'est avoir cette force extraordinaire d'être dans le présent, alors que je n'ai pas jamais espéré. C'est pourtant cela qui m'a permis de propulser l'énergie pour affronter certaines épreuves et franchir des obstacles. 

Recueillis par Narcisse Adja Kaymon (2001)

Substance  Pauvert (2001)

 

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog