Jean-Louis Fournier : souvenirs, réligion, chanson

  • FjTA
  • Citations
Jean-Louis Fournier : souvenirs, réligion, chanson

Souvenirs

Je vis beaucoup dans le passé en permanence et je trouve les souvenirs fantastiques. Je dis souvent que j'ai horreur de voyager mais j'adore les souvenir de voyages. J'ai l'impression que dans la notion du souvenir l'on trie dans tout ce qui s'est passé les choses les plus passionnantes et intéressantes. Pour moi qui écrit beaucoup de livres sur mon passé, je m'aperçois que le souvenir se trouve à mi-chemin entre la réalité et la fiction. Un souvenir très frais et proche est collé encore à la réalité, et petit à petit, avec le temps qui passe, les lieux se transforment et changent, les gens disparaissent mais le souvenir reste, c'est à ce moment qu'il devient de la fiction car l'on n'a plus toutes les preuves de sa réalité. J'aime bien cette sorte de no man's land, le statut du souvenir est bizarre.

Religion

Je ne sais pas du tout où j'en suis. Je garde des souvenirs complètement étonnants. Mon livre " Je n'irai pas en enfer "s'est bâti avec une grande partie des souvenirs de la religion. La religion a été terrible pour moi lorsque j'étais gosse car elle m'avait fourgué ce poison terrible pour gâcher la vie de quelqu'un, la culpabilité. Le catholicisme a renforcé cette culpabilité en nous montrant constamment l'image d'un Christ en train de mourir sur la croix à cause de nous, les pauvres gosses qui avons mangé un bonbon ou pris un morceau de chocolat. Cela me paraissait un petit peu cher payé. J'ai toujours vécu avec cette idée, j'avais plein de Christ au-dessus de moi et lorsque je l'ai regardais l'on me disait : Sais-tu pourquoi ils sont comme ça ? Eh bien c'est à cause de toi mon petit garçon "! Je n'ai jamais très bien compris.

Chanson

J'étais un très bon chanteur lorsque j'étais enfant, j'étais soprano et j'ai perdu ma voix un jour. Je me souviens d'avoir chanté des messes dans des cathédrales en tant que soliste, c'était un bonheur d'entendre ma voix résonner, j'étais comme un rossignol. C'est merveilleux de chanter, et cela fait du bien au corps et à l'esprit.

 

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog