Michael Kiwanuka, l'âme donne de la voix en folk

  • FjTA
  • Musique
Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka est un chanteur britannique, fréquemment comparé à Bill Withers ou à Otis Redding. Il a été désigné meilleur son de l'année 2012 par un sondage de la BBC en janvier 2012. Il sort son premier album studio Home Again le 16 mars 2012.

Fils d'Ougandais qui fuient le régime d'Idi Amin Dada Michael Kiwanuka grandit dans le quartier de Muswell Hill, dans le nord de Londres, développant une passion pour le club de Tottenham et pour la guitare : « à la maison, il y avait peu de musique car le tourne-disques était cassé. On avait une ou deux cassettes, et la radio de ma mère. C’est elle qui a économisé pour m’offrir une guitare pour mes 12 ans. Ça a été une révélation : je me suis inscrit à tous les cours de musique de l’école, j’ai joué avec des tas de gens, participé à des tas de groupes. Rien d’autre ne m’intéressait vraiment ». Dans les groupes dans lesquels il joue adolescent, il est notamment influencé par Nirvana ou Radiohead.

Le producteur Paul Butler, chanteur, musicien et producteur des The Bees le prend alors sous son aile, et enregistre avec lui son premier album sur l'île de Wight. Son premier album, Home Again est remarqué par la critique, qui en fait l'un des futurs « prodiges » de la soul britannique, certains voyant un « futur grand ». La chanson qui ouvre l'album, Tell Me A Tale, est décrite par les Inrocks comme conjuguant « le groove enivrant du Dear Mister Fantasy de Traffic, l’hédonisme soul de Curtis Mayfield et la sensualité de Van Morrison », ce qui en ferait un « classique » immédiat, notamment avec son « irrésistible envolée de flûtes ». Il est nommé en janvier 2012 meilleur nouveau son de l'année par un sondage de la BBC, devançant des artistes comme Skrillex ou Azealia Banks. Il assure notamment la première partie des concerts d'Adele. Il collabore avec Dan Auerbach (membre des Black Keys) pour un titre, Lasan, qui sort en face B de son single I'm Getting Ready.

Kiwanuka est souvent comparé à Bill Withers, ou Van Morrison pour son timbre de voix légèrement éraillé. Sa musique mêle « l'intimité de la folk à l'élégance et la chaleur de la soul ». Certains critiques décrivent sa musique comme étant « une folk-soul dépouillée et intemporelle ». Il avoue que « la découverte du morceau d’Otis Redding, Sitting on the Dock of the Bay » l’a « particulièrement marqué ». Michael Kiwanuka est également inspiré par la folk, notamment celle de Bob Dylan. Des critiques ont également noté des similitudes de sa musique avec la folk de Tim Buckley.

En concert Dimanche 05 Juin 2016 À PARIS (75) Le Trianon Dans le cadre du festival AFROPUNK PARIS

DISCOGRAPHIE : Love and Hate Home Again

Michael Kiwanuka, l'âme donne de la voix en folk
Michael Kiwanuka, l'âme donne de la voix en folk
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog