Léa Salamé, " c'est une plaisanterie ? "

Léa Salamé, " c'est une plaisanterie ? "

Le 14 avril 2016, alors qu'elle interviewe, avec David Pujadas, le président François Hollande dans l'émission Dialogues citoyens sur France 2, la journaliste créé la polémique en rétorquant au président de la République lors d'une remarque sur les réfugiés : « C'est une plaisanterie ? » lui dit-elle. Cette intervention a rapidement été relayée par les réseaux sociaux et les articles sur le sujet fréquemment visionnés par la suite, qualifiant parfois Léa Salamé comme « sèche », voire « trop agressive » dans ses paroles.

Hala Salamé est la fille de Ghassan Salamé, ancien ministre libanais de la Culture, politologue et professeur à Sciences Po Paris et ancien conseiller spécial du secrétaire de l’ONU Kofi Annan3 ; sa mère, Mary Boghossian, d'origine arménienne, est la sœur des diamantaires Jean et Albert Boghossian. Elle quitte le Liban pour Paris avec sa famille à l'âge de 5 ans pour fuir la guerre. Elle est naturalisée française à 10 ans6. Elle a une sœur cadette, Louma qui est chargée de communication à l’Agence France-Muséums Louvre Abou Dabi. Après une scolarité secondaire au lycée Saint-Louis-de-Gonzague, à l'École alsacienne des études de droit à l'université Panthéon-Assas, Sciences Po Paris et une année à l'université de New York (elle a été blessée lors des attentats du 11 septembre 2001, Léa Salamé entre comme stagiaire sur La Chaîne parlementaire où elle va faire ses armes avec Jean-Pierre Elkabbach dans Paroles du monde.

À partir de décembre 2006, Léa Salamé travaille pour la chaîne d'information internationale française en continu France, alors tout juste créée. En alternance avec Antoine Cormery, elle y présente la tranche d'information du soir en direct, appelée La Soirée, de 21 heures à minuit, puis de 20 heures à minuit à partir d'octobre 2010. Elle présente aussi Une semaine aux Amériques, un magazine consacré à l'actualité américaine, notamment celle des États-Unis.

Fin 2010, elle quitte France 24 pour rejoindre i>Télé. En janvier 2011, elle présente l'émission Élysée 2012 avec Michel Dumoret, chef du service politique, dans la perspective de l'élection présidentielle française de 2012, du lundi au vendredi à 21 h. En septembre 2011, elle reprend la présentation de la tranche entre 17 et 20 h avec Marc Fauvelle. À la rentrée 2012, cette tranche est diffusée de 18 à 22 h en incluant l'émission 20 h Foot. À la rentrée 2012, elle présente l'émission de débat On ne va pas se mentir, du lundi au jeudi de 21 h 15 à 22 h16. L'année suivante, elle anime l'émission Ça se dispute sur la même chaîne, où elle arbitre les débats entre Éric Zemmour et Nicolas Domenach.Fin août 2014, elle prend la succession de Natacha Polony dans le duo de chroniqueurs formé avec Aymeric Caron puis avec Yann Moix dans l'émission On n'est pas couché diffusée sur France 2. Depuis le 25 août 2014, elle mène également l’interview de 7 h 50 sur France Inter, dans la matinale de Patrick Cohen.Depuis décembre 2015, elle succède à Frédéric Taddeï pour mener l'interview d'une personnalité dans le magazine GQ. Le 14 avril 2016, alors qu'elle interviewe, avec David Pujadas, le président François Hollande dans l'émission Dialogues citoyens sur France 2, la journaliste créé la polémique en rétorquant au président de la République lors d'une remarque sur les réfugiés : « C'est une plaisanterie ? » lui dit-elle. Cette intervention a rapidement été relayée par les réseaux sociaux et les articles sur le sujet fréquemment visionnés par la suite, qualifiant parfois Léa Salamé comme « sèche », voire « trop agressive » dans ses paroles.

Léa Salamé, " c'est une plaisanterie ? "
Léa Salamé, " c'est une plaisanterie ? "
Léa Salamé, " c'est une plaisanterie ? "
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog