Migrants, le modèle Domenico Lucano, Exemplaire !

Domenico Lucano; Maire de Riace (Calabre, Italie) " le petit " parmi les puissants de la Terre

Domenico Lucano; Maire de Riace (Calabre, Italie) " le petit " parmi les puissants de la Terre

Domenico Lucano, le maire de la petite ville de Riace: est  pour le magazine Chances parmi les 50 personnalités les plus influentes du monde. 

REGION CALABRE - il y a seulement un italien entre les 50 personnages les plus influents au monde. Il n'a pas de fonction gouvernemental, n’ est à la tête d'une grande usine. Il s'appelle Domenico Lucano, et de trois mandats il est maire de Riace, patelin calabrais de peu plus que deux-mille habitants. Un quatrième de ses concitoyens n'est pas né en Calabre: ils arrivent de l'Afghanistan, du Sénégal, du Mali, ils ont risqué la vie en traversant la Méditerranée et au Riace ils ont trouvé une maison. Pour celui-ci, Lucano s'est gagné la 40ème  place dans le classement des gens plus influents au monde du magazine Chances, aux de côtés d’Angela Merkel, pape Francesco et au Président d'Apple, Tim Cook. Il y a quelques années, il avait séduit un metteur en scène comme Wim Wenders, qu'à le Riace il a dédié le film Le Vol.

"Il y n'a pas ici centres d'accueil, ici aux migrants nous donnons une maison vraie", dit orgueilleux Lucano, maire de la petite ville Riace. – Les réfugiés ont sauvé la commune de pauvreté et de désertification. Les rues et maisons vidées par l'émigration ont été repeuplées par une communauté multiethnique qui a aussi remis en vie les anciens métiers. Ils ont rouvert les ateliers de céramique et de tissage, bar, boulangeries et jusque à l'école élémentaire. Un programme de récolte différenciée a été acheminé avec deux ânons qu'ils escaladent dans les ruelles du centre, et la Commune a embauché médiateurs culturels "qui auraient autrement dû chercher du travail ailleurs ". Un modèle que, comme l’écrit le magazine Chances, ne devrait pas opposer Lucano, la maffia et l'État, mais comme possible solution à mettre au service de tous ceux qui gèrent la crise des réfugiés en Europe."

Seul Italien au classement, il se demande pourquoi ?

"Je ne sais pas qui m'a nommé. Peut-être un étudiant américain qui a travaillé sur Riace, ou une chaîne de télé qui a fait un sujet nous. J’en  ai entendu parler par ceux qui m'ont appelé pour me féliciter, mais pour moi rien n'a changé . Je suis juste un maire qui essaye de bien faire  son travail malgré les difficultés d'une région touchée par la mafia, par des problèmes économiques, le chômage et l' isolement institutionnel. C’est un travail passionnant ".

Quel était avant, la vie Mimmo Lucano?

«J’ai été formateur dans un laboratoire de chimie. Maintenant, ils sont en congé, mais je n'avais jamais eu l’intention de faire de la politique.  J’aurais pu aider des immigrés à Turin et à  mais j’ai fait le choix plus difficile, retourné en Calabre : combien, je pouvais construire ma vie dans le Nord, mais le désir de revenir était trop fort ".

Dans quel but?

.. «Un mouvement étudiant militant pensait que je pouvais participer à la construction d' un monde meilleur.  J’avais le désir de faire quelque chose de concret. Les débuts n’ont pas été faciles: Le déclic a été en 1998, quand sur nos côtes, a débarqué un bateau à voile rempli des demandeurs d'asile kurdes. Et cette expérience a tout changé. "

Qu'est - il arrivé?

"Nous avons eu le soutien de Mgr Bregantini, alors évêque de Locri, qui a invité  à ouvrir les couvents pour accueillir les migrants. On a eu l'idée d'utiliser les maisons abandonnées de la vieille ville pour accueillir un peuple en détresse. Puis, Riace a rejoint le Programme national pour l' asile et est devenu un point de départ pour de nombreux migrants de transit. Cela a donné de l' espoir à ceux qui sont venus, mais aussi à ceux qui ont accueilli " .

Cette expérience a servi de modèle en Calabre?

". En 2009, l’ancien président de la Région Loiero fit approuver une loi connue comme "Le modèle Riace." La présidente de la Chambre Laura Boldrini est notre maire honoraire. Aujourd'hui nous ne réussissons pas pour autant à nous faire mieux  écouter.".

Vous êtes ravi d'être de retour au sud ?

"Oui, mais ce n’est pas toujours facile. Ma femme est à Sienne, mes enfants étudient à Rome. Avec cette expérience je n’ai pas la prétention de résoudre les problèmes du Sud, juste apporter une contribution, et  montrer qu'un autre plan d'action est possible ".

Migrants, le modèle Domenico Lucano, Exemplaire !Migrants, le modèle Domenico Lucano, Exemplaire !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog